Je suis navrée de vous annoncer que le forum a fermé ses portes

Partagez | 
Tu ne me fais pas peur
avatar
Humaine
AGE : : 25 ans
METIER : : chanteuse et serveuse au CoffeeTerria


Messages : : 219
Je suis ici depuis le : : 14/08/2013
Feat : : Candice Accola
MessageTu ne me fais pas peur • Lun 3 Fév - 17:39
Tu ne me fais pas peur !!
   Feat. Lysander E. Birdsong

La nuit venait de tomber sur la partie ouest des États-Unis. Greysonn allait effectuer son premier raid, en effet, cela faisait des années qu’elle se trouvait dans la grotte, mais jamais elle n’était ressortie. Matthew voulait la préserver du monde extérieur, tout le monde pensait que la blondinette était trop fragile pour les expéditions. Mais l’ancienne serveuse en avait marre, elle n’était plus une gamine, elle était capable de se défendre et de prendre soin d’elle ainsi que de sa nouvelle famille, les rebelles. Le fait est que Matthew, le « chef » des raids ne voulait pas qu’elle tombe sur Alexander qu’il avait déjà aperçu une fois lors d’une sortie à Salt Lake City. Il s’était abstenu de le dire à la demoiselle, elle avait assez souffert. Mais ce soir, elle était bien décidée à prouver qu’on pouvait lui faire confiance, elle voulait surtout le prouver à son meilleur ami. Il est vrai que quand il l’avait trouvé dans les bois en train d’échapper aux traqueurs, il s’est promit d’être toujours là pour elle et de la protéger de toutes les manières possibles.
 
L’heure était arrivée, il fallait partir. Les deux voitures étaient chargées, prêtes pour cette sortie nocturne. Tous les raideurs avaient expliqué à Greysonn comment allait se dérouler l’expédition.  Sortant de la grotte, la jolie blonde aux cotés de son meilleur ami qui conduisait, ils se dirigèrent vers la route, il leur fallut une heure peut-être plus pour l’atteindre. La ville la plus proche était Salt Lake City. Matthew avait hésité d’emmener Grey dans cette ville, mais elle lui répondit qu’elle en avait besoin. Au bout de plusieurs heures, ils arrivèrent en bordure de forêt où Matt gara la voiture, suivit par deux autres rebelles. Les alentours étaient déserts, c’était bon signe. La voie était libre et Greysonn sorti de la voiture, prit son sac à dos et le posa sur ses épaules. Elle était prête à affronter toute sorte de danger possible.  Longeant la forêt à pieds accompagnée de ses camardes, la blondinette arriva prêt du quartier résidentiel à l’affût du moindre bruit...   


Spoiler:
 


Dernière édition par Greysonn M. Kilmien le Sam 15 Fév - 11:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherearth.forumactif.org/
Invité
MessageRe: Tu ne me fais pas peur • Mer 5 Fév - 1:16


« TU NE ME FAIS PAS PEUR. »


« Seasons came and changed the time. When I grew up, I called him mine. He would always laugh and say. Remember when we used to play? Bang bang, I shot you down. Bang bang, you hit the ground. Bang bang, that awful sound. Bang bang, I used to shoot you down. Music played and people sang. Just for me the church bells rang. Now he's gone, I don't know why. And 'till this day, sometimes I cry. He didn't even say goodbye. He didn't take the time to lie. Bang bang, he shot me down. Bang bang, I hit the ground. Bang bang, that awful sound. Bang bang, my baby shot me down. »



Il faisait nuit noire alors que j'étais en train de discuter avec un autre de mes collègues au centre des soigneurs. Rare était les fois où je restais d'ailleurs à une heure pareille, juste après le couvre-feu. Mais aujourd'hui, c'était différent : des traqueurs nous avaient signalé qu'ils avaient capturé un autre humain et qu'ils n'allaient pas tarder à le rapporter sous peu pour que l'on puisse y implanter une âme qui saura s'occuper de ce corps. Mon ami et moi avions alors prit la décision d'attendre pour pouvoir nous occuper de l'opération, toujours prêt à souhaiter la bienvenue à un nouvel arrivant sur la Terre et moi, prêt également à découvrir quel créature les traqueurs avaient-ils bien pu récupérer. Je n'eus d'ailleurs pas besoin d'attendre bien longtemps pour le découvrir... Les traqueurs venaient de faire leur entrée, le corps dans les bras. C'était un jeune homme à peine adulte et pourtant déjà bien bâtit. Il était certes un peu maigre mais on voyait bien qu'il ne manquait pas d'entraînement (au combat, sans aucun doute.) De même, on pouvait également observer aussi, de part ses blessures qu'il avait méchamment essayé de se défendre. J'eus par ailleurs l'affirmation de l'un des traqueurs, autant recouvert de bleus mais qui prit malgré tout cela sur le ton de la rigolade. Après tout, ils s'étaient bien défendus et ils n'étaient pas revenu bredouille. Ce n'était certes qu'un seul hôte, mais au moins c'était un pas en plus vers l'avant pour réduire à néant ces créatures qui comptaient reprendre possession de cette planète qu'ils avaient cruellement ravagé.

Nous avions donc prit tout notre temps pour nous occuper de la jeune âme venant à peine prendre possession de son corps afin de s'assurer qu'il n'est point d'effet secondaire comme la cohabitation avec l'humain qui occupait ce corps, mais aussi des troubles du langage ou de la marche car, même si cela ne s'était à peine recensé, nous préférions malgré tout être assuré que tout danger soit écarté pour le bon vivre de ce nouvel arrivant qui ne connaissait rien de cette planète tout comme moi je le fus, il y a quelques mois de cela. Il avait dû se passer environs 2 heures avant que tout le monde ne vienne à quitter les lieux pour rejoindre leur habitation et se reposer après une dure journée de labeur. J'avais donc pris mon matériel de soigneur que j'empruntais quotidiennement au centre, seulement en cas de besoin - pour réparer mon hôte ou celui d'une âme en pleine rue -, avant de le placer dans mon petit sac pour enfin quitter les lieux. J'avais de même replacer correctement mon col contre mon cou alors que le temps commençait à se rafraîchir, la lune étant à son point le plus haut dans le ciel.

Je marchais d'un pas posé bien qu'un peu stressé par ce silence de mort dans les rues. Seul mes pas résonnaient en un écho sinistre ce qui me poussa à accélérer légèrement la cadence pour rejoindre un peu plus rapidement mon habitation. Après tout, toutes les âmes devaient normalement dormir outre quelques traqueurs qui faisaient leurs promenades habituelles pour sécuriser les lieux... Car même si nous faisions en sorte de vivre dans un monde de paix, il y avait toujours quelques humains qui grouillaient la nuit, tel des animaux sauvages en quête de nourriture. Et parfois bien évidement, les choses tournaient mal. On pouvait par moment retrouver des âmes disparues ou retrouvées morte sur le béton, une balle dans la poitrine, assassinées sauvagement. Les ordres donnés par les traqueurs étaient donc bien clairs ; Évitez de sortir la nuit. Si vous apercevez des rebelles, ne pas agir seul. Appelez les traqueurs. Ne restez pas seul... Et malheureusement pour moi, me voilà justement en solitaire dans les alentours de minuit. Quelle vaine. J'aurais pu m'inquiéter un peu plus, mais quelque chose me poussait à rester ici, encore quelques temps... La peur ? Les sensations fortes ? Le goût du risque ? Peut être. Mais surtout, c'était pour moi une chance exceptionnelle de tomber sur des humains et d'analyser leurs comportements. Alors je marchais, à pas de chat lorsque je vis au loin des ombres se dessiner et se mouvoir étrangement. Leur précipitation prouvait aisément qu'ils n'étaient pas la bienvenue ici et par conclusion, on pouvait donc facilement affirmer que justement, je venais de trouver un groupe de rebelle... Mon premier choix aurait alors été de sortir mon téléphone portable et d'appeler les traqueurs pour qu'ils viennent les arrêter. Et c'est ce que je m'apprêtais à faire, poussé par l'inquiétude de me faire repérer. Mais au final, je ne fis que de garder le téléphone en main tout en gardant mon sac contre ma poitrine que je serrais comme un doudou à l'aide de mes bras et dans un faible murmure, je lance à moi-même...

«
- Aller courage... Tu peux le faire... ».

Ni une ni deux, je rejoins les coins les plus sombres. Je frôle les murs afin de m'approcher dangereusement de ce petit groupe de sauvages, totalement insouciant de la situation dans laquelle je risque de me retrouver. Mais ma curiosité est plus forte que moi. Il faut que je les découvre de moi-même et que je puisse affirmer qu'ils sont des barbares ou l'inverse. Oui, je veux m'informer tout seul et non pas écouter les dires des autres âmes pour les recracher bêtement, sans même réfléchir un instant, même si j'imagine... aucune âme ne serait capable de mentir odieusement. Je suis maintenant tout prêt d'eux dans un cul-de-sac. Je peux presque approcher l'un d'entre eux.. C'est une jeune fille à la chevelure blonde. Mais je ne bouge pas. Je préfère simplement les observer mais je garde malgré tout mon cellulaire en main, seulement en cas de besoin.


Hors Sujet;:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humaine
AGE : : 25 ans
METIER : : chanteuse et serveuse au CoffeeTerria


Messages : : 219
Je suis ici depuis le : : 14/08/2013
Feat : : Candice Accola
MessageRe: Tu ne me fais pas peur • Sam 15 Fév - 12:12
Tu ne me fais pas peur !!
  Feat. Lysander E. Birdsong

Cinq ans qu'elle n'avait pas pointé le bout de son nez dehors. Cinq ans qu'elle ne voyait que de la terre et des recoins sombres d'un grotte. Certes, elle adorait cette grotte, enfin façon de parler, elle se savait en sécurité là bas avec sa nouvelle famille. Même si avec des membres de sa communauté, elle ne s'entendait pas forcément très bien, tous rebelles se soutenaient, s'entre-aidaient. Bien sur, elle avait ses préférences, comme tout le monde. Elle avait retrouvé des personnes de Salt Lake City dans ce refuge et des humains qui venaient de beaucoup plus loin. Le soir en mangeant au réfectoire, elle aimait écouter les différentes histoires de ses amis, les petites anecdotes, elle apprenait encore des choses, même si elle se disait que cela ne lui serait pas trop utile...

Mais aujourd'hui n'était pas comme les autres jours, elle pouvait enfin respirer de l'air frais. Elle allait pouvoir s’éloigner de son train-train quotidien de ces dernières années. Greysonn tenait sa lampe torche bien fermement dans sa main droite. Même si le faisceau lumineux n'était pas très vif, elle distinguait très bien l'endroit où elle se trouvait. Une boule dans son ventre se forma. Même si elle en avait une toute petite depuis qu'elle était sortie de la grotte, dû à la peur. Cette fois, cela était dû à ce qu'elle avait en face d'elle. Ce quartier, elle le connaissait comme sa poche, enfin quasiment. C'était ici que la jeune rebelle avait passé toute son enfance, qu'elle avait parcouru ces rues avec son petit vélo bleu quand elle apprenait à en faire, qu'elle retrouvait ses amis pour se rendre au lycée. Tous ses souvenirs lui firent encore plus prendre conscience que le monde avait changé. Figée devant toutes ces bâtissent qu'avaient pris possession les âmes, Grey avait la bouche complètement sèche. Elle enleva donc son sac à dos de ses épaules pour y trouver sa gourde remplie d'eau.

La blondinette commença à porter le récipient à ses lèvres lorsqu'elle sentie une présence non loin d'elle. Tous ses camarades étaient devant elle, prêts à entrer dans les maisons. Elle se sentait d'un coup seule, très seule face aux dangers qui pouvaient venir de n'importe où. L'ancienne serveuse était comme une brebis égarée. Posant doucement la gourde, elle scruta l'horizon faisant un tour de 180 degrés. Prise de panique, elle trébucha en arrière, s'étant pris les pieds dans son sac posé au sol. Ses yeux étaient grands ouverts, elle se trouvait face à cet être immonde. C'était la première fois depuis cinq ans qu'elle voyait d'aussi prêt une âme...
_ Ne m'approchez pas...
La voix de la demoiselle était toute tremblante. Elle brandissait sa lampe comme s'il s'agissait d'un couteau.   


Dernière édition par Greysonn M. Kilmien le Lun 24 Fév - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherearth.forumactif.org/
Invité
MessageRe: Tu ne me fais pas peur • Mer 19 Fév - 12:14


« TU NE ME FAIS PAS PEUR. »


« Seasons came and changed the time. When I grew up, I called him mine. He would always laugh and say. Remember when we used to play? Bang bang, I shot you down. Bang bang, you hit the ground. Bang bang, that awful sound. Bang bang, I used to shoot you down. Music played and people sang. Just for me the church bells rang. Now he's gone, I don't know why. And 'till this day, sometimes I cry. He didn't even say goodbye. He didn't take the time to lie. Bang bang, he shot me down. Bang bang, I hit the ground. Bang bang, that awful sound. Bang bang, my baby shot me down. »



Mon petit sac contre ma poitrine et mon portable en main, je ne bougeais pas et me contentais simplement de fixer la demoiselle, juste là en train de boire cette eau qui devait sans doute lui manquer chaque jours. J'étais assez prêt pour détailler aisément sa corpulence. Je pouvais même affirmer être capable de la toucher en me rapprochant de quelques pas et de tendre le bras, mais je n'en fis rien. Sceptique par les dires de mes amis, les meurtres causés par ces créatures prouvaient néanmoins qu'ils étaient capable d'être cruel et d'arracher une vie sans même éprouver le remord, ne serait-ce quelques instants. Mais une part en moi me disait d'oublier tout ce que je pouvais lire dans le journal ou tout ce que les âmes racontaient. Voir de moi-même comment cette personne agirait face à moi ? Après tout, je la voyais mal être en position de force ; elle était plus jeune et plus petite que moi. Mais la seule chose dont je m'inquiétais c'était que le reste du groupe de rebelle ne revienne. Qu'est ce qui me dit qu'après ça, elle ne se mettra pas à crier pour les rappeler ? Non, il valait mieux pour moi que je reste là, à l'observer. Peut être pouvais-je en apprendre un peu plus sur eux rien qu'en les observant ? J'étais un scientifique après tout. Mes yeux détaillèrent les moindres faits et gestes même s'il faisait plutôt sombre. Je me passionnais presque à la regarder même si ses réactions étaient plutôt simple. Boire, surveiller. Les âmes aussi le faisaient ! Une chose dont je ne pris pas de suite conscience par contre, c'est lorsqu'elle fit volte-face et qu'elle me découvrit, planté là.

Je tentais de me cacher le visage alors que je reçu le vaisseau lumineux de sa lampe en pleine figure, éblouis. Puis je me suis mis également à reculer, laissant tomber mon portable qui m'échappait des mains, saisit par la panique, bien trop préoccupé pour essayer de deviner la position de la jeune fille à ce moment précis. Qui sait si elle n'avait pas d'arme. Qui sait si elle n'était pas derrière moi pour m'assommer !? Je restais alors dans cette position, plissant les yeux afin de la rechercher, jusqu'à ce que je perçoive sa voix.

«
- Ne m'approchez pas... ».

Par terre. Devant moi. Son ton n'avait rien de monstrueux, je dirais même qu'il semblait agréable à l'écoute, bien que je fus troublé par la tonalité de peur dans sa parole. Lui faisais-je peur ? Moi ? Je n'étais rien de plus qu'une âme désirant répandre la paix à travers le monde. Rien que le fait de tenir une arme entre les mains me tourmentait ! Tandis que eux, les humains... savaient manier ces outils de torture à la perfection. Ils mentaient, dérobaient, trichaient, répandaient le chaos et la discorde tandis que l'on essayait de sauver leur planète... Comment vraiment, pouvait-elle avoir peur de moi ? Comment ?

«
- D'accord, je ne bouge pas.. Mais par pitié, baissez votre lampe ! ».

Cela en devait insupportable d'avoir cette lumière dans la figure et être aveuglé. Ne pas savoir où l'on se trouve, se dire que l'on peut être en danger. Tout ce qui m'importait n'était en rien de l'emmener jusqu'aux traqueurs pour le moment. Non, c'était une aubaine pour moi d'être aussi prêt de l'un de ces mortels. J'en avais toujours rêvé ! Pourquoi ne tenterais-je pas ma chance maintenant ? Tant qu'elle ne compte pas me tuer, je pouvais également engager la discussion et peut être en apprendre un peu plus sur eux. Mais avant toutes choses : retrouver la vision, et rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humaine
AGE : : 25 ans
METIER : : chanteuse et serveuse au CoffeeTerria


Messages : : 219
Je suis ici depuis le : : 14/08/2013
Feat : : Candice Accola
MessageRe: Tu ne me fais pas peur • Mer 26 Fév - 13:49
Tu ne me fais pas peur !!
  Feat. Lysander E. Birdsong

Se retrouver face à un des êtres qui avaient envahi sa planète était effrayant pour Greysonn. Elle qui se pensait prête à affronter le monde extérieur... Elle s'était trompée. La demoiselle était paniquée. Sa position n'arrangeait rien, assise par terre, elle n'osait pas bouger. Il pouvait être armé.. Et si c'était un traqueur ? Elle restait silencieuse, ne voulant pas attirer les autres rebelles. Si il était un traqueur, elle savait ce qu'elle devait faire. Se débattre de toutes ses forces et se tuer. Elle n'hésiterait pas à mettre fin à sa vie pour protéger les siens. Elle le savait, tous les rebelles le savaient, même si certain n'en avaient pas la force, ni le courage ou tout simplement pas la possibilité. Seulement, Grey n'avait rien sous la main pour se faire mourir. Comment allait-elle faire ? Si une âme entrait dans sa tête, elle saurait où les humains se cachent et elle ne pouvait les mener à eux. Il fallait penser à toutes les éventualités sans s'égarer, revenant au moment présent, face à cet homme qui n'en été plus un à ses yeux, Greysonn était prête à l'affronter..
_ D'accord, je ne bouge pas.. Mais par pitié, baissez votre lampe !
Par pitié ? Elle ne pouvait avoir de pitié face à lui, à eux. En avait-ils eu en débarquant sur Terre ? Après avoir observé les yeux de celui qui lui faisait face. Des yeux d'une beauté inimaginable, il fallait l'admettre, mais pour elle, c'était plus dégouttant qu'autre chose. Imaginer que l'humain n'avait plus la capacité d'utiliser son corps et qu'une espèce de chose gluante était logée dans sa nuque donnait envie de vomir à la blondinette. Puis elle s’exécuta, baissant lentement sa lampe torche. Il n'avait pas l'air méchant, mais il la battrait sans mal, il était bien plus grand qu'elle.
_ Je vous préviens, vous faites le moindre geste et ..
Greysonn laissa sa phrase en suspend ne sachant comment la finir. Préférant le laisser imaginer ce qu'il veut. Elle ne voulait pas lui montrer qu'elle était effrayée. Doucement, elle se redressa pour se retrouver debout. Sa lampe était toujours dans sa main, elle ne voulait la lâcher, c'était la seule « arme » qu'elle possédait. Elle se posta devant lui, le défiant du regard malgré la nuit.
_ Vous êtes un traqueur ?
L'américaine contrôlait sa voix, évitant qu'elle ne tremble de trop. C'était pour elle l'occasion d'en savoir plus sur ces envahisseurs... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherearth.forumactif.org/
Contenu sponsorisé
MessageRe: Tu ne me fais pas peur •
Revenir en haut Aller en bas
Tu ne me fais pas peur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]
» Fais-moi peur ... ¶ feat.mary
» [event nuit] Fais-moi peur si tu peux ! [Bonnie Flinfletcher/assassin]
» Fais-moi peur, maisonette! è.é
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Another Earth :: Topics-
Sauter vers: