Je suis navrée de vous annoncer que le forum a fermé ses portes

Partagez | 
Rien ne sera plus pareil - Marley
Invité
MessageRien ne sera plus pareil - Marley • Sam 1 Mar - 15:11

Marley Eden Kilmien


« citation citation citation. »


▷ toi
NOM : Kilmien
PRÉNOMS : Marley Eden
AGE : 22ans
LIEU DE NAISSANCE : Salt Lake City
MÉTIER : elle était encore lycéenne lors de l'invasion, est-ce que humain toujours en fuite est un métier ?
ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle
STATUT SOCIAL : célibataire
GROUPE : rescapés
CARACTÈRE : têtue, courageuse, impulsive, maline, un peu naïve, douce (sauf face à une âme), curieuse, agile, franche, possitive
▷ parles-nous de toi.
il y a eu deux différentes Marley ; la lycéenne qui croquait la vie à pleine temps puis la fugitive, plus forte et courageuse. Bien sur, ça reste la même ; souriante, douce et amicale, avec ceux qui ne lui veulent pas de mal, enfaite en compagnie d'humain, c'est la Marley que l'on connaît, mais face à des âmes, elle se trouve très dure et pas vraiment amicale. Grace à son père, elle a développé son endurance, son agilité et a appris à se battre. Par contre, elle n'a jamais tuer, c'est au dessus de ses forces, peut être aussi qu'au fond elle, elle espère qu'ils ne soient pas si mauvais que ça et que les personnes à qui on a pris le corps sont toujours la, surtout si sa mère et sa sœur font partit de ces personnes. L'invasion, c'est pas non plus ce qui lui a forgé son caractère, Ça a toujours été une jeune fille têtue et impulsive à qui on ne dit pas ce qu'elle doit faire. Elle est aussi franche, l'hypocrisie, c'est pas son truc. Puis elle est très maligne, elle sait comment obtenir ce qu'elle veut. Mais ce n'est pas une personne méchante, elle est douce et à l'écoute de ses proches, ou même d'un inconnu. Elle va facilement vers les autres et elle aime à penser que rien n'est jamais perdu et que rien n'est jamais impossible, elle est plutôt le genre positive.




▷ mais toi, qui es-tu ?
Salut, alors moi c'est Troupie et j'ai 19 ans. T'as vu comment je ressemble à 'Emily Didonato. Sinon, c'est sur jenesaisplus.com que j'ai trouvé The Host et je m'y suis inscris car très accueillant, très beau design et j'aime le contexte ..


Pour le bottin :
Code:
▲ [b]Emily Didonato[/b] [color=#ff3333]▷[/color] Marley E. Kilmien
fiche créée par Rinema


Dernière édition par Marley E. Kilmien le Mar 22 Avr - 18:02, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Rien ne sera plus pareil - Marley • Sam 1 Mar - 15:11

Elle est intéressante ta vie ?

L'enfance de Marley n'a rien de bien exceptionnel ; elle a ses deux parents, toujours amoureux comme au premiers jour et une grande sœur, qui est un modèle pour Marley. Marley a toujours un peu jalouser cette grande sœur si parfaite, c'est comme si on ne l'a voyait pas. Marley ne sait pas refermer sur elle pour autant, au contraire, elle a toujours tout fait pour se différencier de sa sœur, ou essayer de faire mieux encore. C'est pourquoi elle avait toujours d'excellente note, et heureusement pour elle, elle avait pas mal de facilité donc pas besoin de fournir un travail intense pour cela. Puis elle avait comme ambition de devenir avocate, c'était vers des études de droit qu'elle se serait tourné après le lycée, si elle avait pu. Petite, c'était un vrai garçon manqué, plus du genre à grimper au arbres, jouer au football, refuser d'enfiler une robe ou une jupe. Puis elle changea complètement à l'adolescence, vous devinez pourquoi ? Parce qu'elle était tombée amoureuse. Elle avait depuis petite une meilleure amie, Elena, on se demande même comment elles s'étaient trouvées vu qu'elle était la vraie petite princesse blonde alors que Marley était tout le contraire. Mais depuis qu'elles se connaissent, elles sont inséparables. Marley avait quatorze ans quand le cousin d'Elena, William, emménagea chez elle, Marley en tomba amoureuse dès le premier regard, d'ailleurs ils s’entendirent vite très bien, mais pas de la façon dont la jeune fille aurait voulu. « Nana, je peux essayer ça ? » « Ça ? Ça c'est une robe très chère, et qu'est-ce qui t'arrive ? T'es malade ? », c'est ce jour qu'elle enfila sa première robe et aussi la première fois qu'elle fut maquillé et coiffé. Ce fut un véritable changement, Marley devint beaucoup plus féminine, elle devint tout simplement une fille. Le regard de William changea lui aussi, ils continuaient de se chamailler, rire, trainer ensemble, mais c'était différent, il y avait quelque chose de différent, d'ambiguë. Ils mirent du temps avant de se rendre compte de leur sentiment l'un pour l'autre, alors que tout le monde le voyait. Puis à une soirée, ils avaient environ seize ans, un jeune homme devint un peu trop entreprenant avec Marley, malgré les refut de cette dernière. William ne la lâchait pas des yeux, et finit par s'interposer, prétendant être son petit ami et le menaçant de lui refaire la façade s'il continuait. Et sans un mot, seulement un regard partager, ils se sont embrassés. A partir de se moment, ils ne se quittèrent plus, bien sûr, leur relation n'était pas toute belle, il y avait pas mal de prise de tête à cause de leur fort caractère, mais ils se réconciliaient très vite.


Marley se souviendra toute sa vie de sa jour, comme le reste du monde surement. Elle venait de se disputer avec William pour une broutille en plus, et elle était rentrée chez elle, se confinant dans sa chambre, les écouteurs sur les oreilles. C'est son père qui la sortit de son isolement, débarquant dans sa chambre de façon assez hâtive, « Marley, ça fait quinze fois que je t'appelle! Il faut qu'on parte » « Qu'est-ce qui se passe ? » dit-elle tout en retirant ses écouteurs où la musique pouvait être entendu sans meme les avoir dans les oreilles, entendant alors des gens criaient. « Il y a une invasion, il faut partir vite, la moitié de la ville est déjà prise », Marley ne comprenait pas, mais sous les ordres de son père, elle se dépêchait à mettre du nécessaire dans un sac à dos « Et maman ? Et Grey ? Elena et William, faut les prévenir ! » « Soit ils sont au courant, soit c'est trop tard, il faut qu'on parte Marley, j'ai déjà essayé de joindre ta mère et ta sœur, mais elles ne répondent pas » « Faut continuer ! On peut pas les laisser ! » « Marley, c'est trop tard pour elles ! », cette phrase glaça complètement le sang de la jeune fille, son père lui demandait de se dépêcher alors, lui prenait un maximum de chose à manger pendant que Marley prenait des vêtements, ils balançaient leurs trois ou quatre sac dans la voiture, il y a encore cinq minutes, elle était tranquillement entrain d'écouter de la musique et la voilà maintenant entrain de quitter la maison en hâte seulement avec son père, Rhydian. Ils parcouraient la ville à une vitesse incroyable, ce qui fit qu'ils furent vite sortit de la ville. C'était la panique totale dehors, le chaos. Marley essayait d'appeler Greysonn, sa mère, Elena et William. Personne ne répondait et le réseau était saturée. Elle ne désespérait pas, et passer d'un numéro à un autre. Dans sa manipulation rapide de son portable, Marley manqua de raccrocher au nez d'Elena, « Nana ?! Nana ?! » « Marley ! » « Nana, comment tu vas ? Ou est-tu ? William est avec toi ? » « Oui, ne t'inquiète pas on est planqué dans la cave à vin cacher de papa, ça va aller » « Il faut que vous partiez, il faut vite quitter la ville » « Dès qu'ils quittent la maison, on part » « Très vite, roulaient vers l'ouest, tu m'appelles dès que tu es sur la route, d'accord ? » « D'accord, je t'entends de plus en plus mal, William veut te parler » « Will? » « Marley, ça va aller, tu es ou ? » « Avec mon père, on a quitté la ville depuis une bonne demi heure, on roule vers l'ouest. Et je suis désolé, j'aurais pas du m'énerver pour rien tout à l'heure, je » « Marley, ça n'a aucune importance, on va se retrouver d'accord ? On .. » « Will ? Will je t'entends plus ? » « On capte mal, je t'aime » « Je t'aime aussi ! Will ? », le bip du téléphone retentit. Elle réessaya de les appeler mais en vain, tout comme pour sa sœur et sa mère. C'est la dernière fois qu'elle eut des nouvelles d'eux. Son portable finit par tomber en rade, et trouver une prise n'est pas dans les priorités. Ils roulèrent pendant toute une semaine, s’arrêtant pour mettre un de l'essence quand il y en avait encore. Les traqueurs étaient partout, l'invasion avait pris tout le pays en un rien de temps.


« Papa, j'en ai marre, j'en peux plus » « C'est ce que tu diras à l'un de ses monstres ? Tu te laisseras prendre parce que tu en auras eu marre » disait-il alors que Marley dégoulinait de sueur et qu'il venait de lui demander de faire une série de plus de pompe ou qu'il lui demandait de regrimper encore une fois et de façon plus rapide l'arbre ou encore de continuer à faire des sprintes alors qu'elle crache ses poumons. La première année fut très dure, moralement comme physiquement. Le père entraînait sa fille cadette à être endurante, à se défendre, ils se battaient ensemble, et plus ils s’entraînaient et plus les coups du père était réel, Marley a déjà connu un œil au beurre noir grâce à son père. Il lui avait aussi appris à se servir d'une arme, mais Marley n'aimait pas vraiment ça. Par contre, elle se découvrit une bonne agilité, son arme favorite était un poignard. Ils avaient trouvé une cabane abandonnée, à deux heures de la première ville. Ils y allaient une fois par semaine, Marley, au début, restait toujours dans la voiture puis un jour, alors que son père chargeait les vivres volés, une voiture de traqueurs arriva, s’arrêtant près d'eux. Rhydian jeta un regard à sa fille, lui disant de se cacher, et alors qu'un des deux traqueurs demanda à Rhydian de se retourner, se dernier tenta le tout pour le tout attaquant le traqueur à main nu, lui mettant un poing qui assoma se dernier. Mais le second avait sortit son arme, et un coup partit. Rhydian jeta un regard à sa fille, qui avait l'arme de son père en main. Elle avait tuer le traqueur, c'était la première personne qu'elle tuait. Ces années à fuir, à vivre comme des criminels en fuite, cloîtrer dans leur coin perdu avec leur cabane abandonnée, c'était dur moralement, trop dur. Ca avait changer Marley, physiquement, comme mentalement. Puis il y a quelques jours, alors qu'ils mangeaient, Marley regarda son père « Papa, il faut qu'on retourne la-bas. Peut-être que Maman et Grey vont bien, peut-être qu'elles leur ont échappé comme nous et qu'elles sont pas loin de Salt Lake parce qu'elles espèrent nous croiser, nous retrouver, tout comme Elena et William » « J'y pensais aussi, et tu es assez forte aujourd'hui. On part demain ». Comme prévu, ils prirent la route le lendemain pour retourner par loin de Salt Lake City.



Dernière édition par Marley E. Kilmien le Sam 15 Mar - 11:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rien ne sera plus pareil - Marley
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Plus rien ne sera comme avant » • Morgan
» I'm looking right at the other half of me » #Nayi
» Plus rien ne sera jamais comme avant. {Leah}
» Rien ne sera oublié. [Caym CALI]
» Sommes-nous pareil?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Another Earth :: Presentations-
Sauter vers: