Je suis navrée de vous annoncer que le forum a fermé ses portes

Partagez | 
Un moment de détente entre ami | Alexander
Invité
MessageUn moment de détente entre ami | Alexander • Dim 16 Mar - 21:56
Une bonne journée en perspective. Le soleil était à l’honneur et j’allais enfin commencer à exercer le métier de Thomas, celui de mécanicien. Evidemment je n’avais jamais encore pratiqué ce genre de chose auparavant et je ne m’étais jamais entrainé mais, Thomas me tenait toujours rancune d’avoir pu embrasser Camryn, et il était devenu plus irritable que jamais. Déjà que ce n’était pas évident de l’adoucir, mais là il était devenu intenable, il m’en voulait, ce que je comprenais parfaitement. Il aimait sa petite amie et moi je l’avais embrassé à sa place, il y avait de quoi être furax mais… le baiser avait été agréable et même si je ressentais une grande attirance pour elle, il fallait que je me retienne, ce n’était pas bien. Après tout, elle aimait Thomas, pas moi, c’était donc impensable que quelque chose marche entre nous, je l’avais bien vu à son regard qu’elle m’avait jeté après notre baisé, d’ailleurs ma joue s’en souvient encore. Et même si je sentais la colère de Thomas, je ressentais aussi sa peine, ce qui ne me plaisait pas. Je n’avais pas l’habitude de ressentir toutes ces émotions en même temps, mon ancien hôte du monde des herbes qui voient était tellement simple, tellement docile que j’avais pu l’habiter pendant des siècles sans me lasser de ce monde merveilleux que je voyais en me réveillant chaque matin. Malheureusement nous ne pouvions pas rester et lorsque l’on m’a proposé de venir ici, sur la Terre, j’ai accepté. Ils pensaient que ma sagesse et mon calme les aiderait, je le pensais aussi mais je n’avais pas prévu que Thomas me résiste dès le premier instant où il s’était réveillé dans ma tête. Même si au début cela m’avait effrayé et agacé, je dois avouer que maintenant, ça me fait une compagnie et je me sens beaucoup moins seul quand il me parle.

Tu es vraiment bizarre…
Pourquoi ça ?
La plupart du temps je t’insulte de tous les noms imaginables qu’il me reste en tête et toi, tu aimes quand je te parle ?
Crois-le ou non, ta compagnie est primordiale Thomas.

Oui elle l’était, parce que sans lui je me sentirais seul. Je m’étais très vite habituer à lui et je ne saurais expliquer ce qui se passerait si d’un moment à un autre, je ne l’avais plus dans ma tête. Je sais qu’il était un être arrogant et parfois violent quand il ressentait des sentiments fort envers quelqu’un, ça pouvait me pousser aussi à faire des choses que j’en avais en horreur, moi qui œuvrait pour la paix, j’étais parfois honteux d’éprouver de telle sentiment. Ça me faisait peur.

Je prends mon manteau et regarde un instant le soleil qui est  haut dans le ciel. D’un seul coup je ne me sens plus d’humeur à aller travailler sur des voitures mais plutôt d’aller discuter avec mon ami Alexander. J’en avais besoin, surtout qu’il me comprenait, nous étions dans la même situation tous les deux. Son hôte lui résistait aussi, et, il avait peur de ce qui arriverait si ça venait à se savoir, tout comme moi. Alors nous nous serons les coudes tous les deux et lorsque le besoin de parler est présent, on sait qu’on peut compter l’un sur l’autre. Je regarde l’heure et lui envoie un message, lui disant de me rejoindre à notre bar habituel.

Tu préfères boire un verre plutôt que de trouver une solution à notre problème ?
Quel problème ? Je veux juste parler à mon ami c’est tout, j’ai beau venir d’une autre planète, j’ai aussi besoin de parler tu sais, avec quelqu’un qui ne me crie pas dessus en permanence.
Tu veux que j’arrête de crier ? Je voudrais t’y voir… vous êtes tous pareils vous les parasites mais soit… si tu veux que j’arrête, je vais arrêter…

Et il se mit à chantonner des paroles d’une chanson dans ma tête. Une façon bien à lui de me dire qu’il savait bien comment me faire craquer. Je vais donc prendre ma voiture et me dirige doucement vers notre bar, avant de garer mon véhicule et de m’installer dehors pour profiter du beau temps, attendant Alexander.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Un moment de détente entre ami | Alexander • Jeu 3 Avr - 7:10
Un moment de détente entre amis.
Feat. Thomas J. Anderson

Cela faisait des semaines, voir des mois, que je n'avais pas aussi bien dormi que la nuit dernière. Pour fois, mon hôte s'était abstenue d'interrompre son sommeil avec ses souvenirs. J'aimais bien en savoir un peu plus à son sujet, connaitre sa vie, son enfance, ses rêves... ce genre de choses, mais cela pouvait devenir un peu exaspérant à l'excès. Tout particulièrement quand ses souvenirs tournaient autour de son ex petite-amie, Greysonn. À croire qu'il n'avait rien d'autres d'important à part elle. L'amour. Ça s'appelle de l'amour. Paroles qu'il répétait sans arrêt pour tenter de me faire comprendre son obsession. Bien sûr, il pensait souvent à sa famille également. Les êtres humains m'étonneront toujours. Ouais, nous sommes une belle espèce. Pas comme vous. Par ailleurs, je suppose que tu n'as jamais été amoureux. Sur ce point, il n'avait pas tort. J'ai le vague souvenir d'avoir été en couple dans d'autres mondes, mais jamais d'avoir été amoureux. C'était un sentiment trop passionnel pour moi. Ça rend fou et stupide. Mon hôte est l'exemple parfait. Il s'est sacrifié pour sauver la vie de sa belle, sans songer que ce geste lui coûterait la vie. Pourtant, il n'a jamais regretté d'avoir posé ce geste. Selon lui, c'était la meilleure chose à faire. Il devait le faire et il l'a fait. Jamais il n'aurait supporté de voir celle qu'il aime être capturé. Seulement, n'a-t-il pas songéque ça serait tous aussi difficile pour elle de le voir capturer sous ses yeux ? Même après cinq ans, je n'arrive toujours pas à le comprendre et sans doute que je n'arriverais jamais à le comprendre. Bien que nous, les âmes, nous n'avons pas besoin de travailler pour vivre, j'avais décidé de reprendre le travail de mon hôte qui était barman dans un bar branchée dans le centre-ville. Cela me tenait occupé et de plus, ça calmait mes affreuses migraines. Mon hôte avait l'impression de se sentir à nouveau lui-même. J'y travaillais presque tous les jours, mais pas aujourd'hui. J'en ai profité pour faire la grasse matinée. Si mon portable n'avait pas vibré, sans doute que je serais resté endormi. J'avais tendue la main pour attraper mon portable. J'avais reçu un texto de mon ami Thomas. Il m'invitait à le rejoindre dans un bar où nous avions l'habitude de nous retrouver. Tout comme moi, son hôte avait résisté à l'insertion. Nous étions assez semblables. Il savait à quel point cela pouvait être épuisant d'avoir une voix présente dans un recoin de notre tête 24h sur 24. C'était bien de savoir que je pouvais compter sur lui.

Après avoir pris une douche et m'être préparer, j'ai pris la route en direction du bar. Durant le trajet, Alex n'a pas un seul mot. C'était assez reposant. Peut-être allait-il me laisser en paix aujourd'hui ? Je l'espérais. Quand je suis enfin arrivé au lieu de rendez-vous, Thomas s'y trouvait déjà. Il m'attendait à l'extérieur. Je l'ai salué de la main, avant de débarquer et d'aller le rejoindre.

Hey Thomas ! C'est bon de te voir.

Il était le seul avec qui je pouvais parler librement de mon hôte et vice versa. Et puis, l'amitié, c'est très important. Ça l'était encore plus lorsqu'on doit garder la présence de nos hôtes secrètes. Nous savions tous les deux que si les traqueurs apprenaient leurs présences, ils allaient nous transférer dans de nouveaux corps. C'était exactement ce qu'on voulait éviter à tout prix. Quoiqu'il en soit, j'étais heureux de le voir. Quand nous sommes rentrés dans le bar, on a pu constater qu'il était pratiquement vide. Une bonne chose, on allait pouvoir discuter sans craindre d'être écouté par des oreilles indiscrètes. Nous avons prit places sur des tabourets au comptoir. J'ai observé mon ami un instant. Il semble un peu... préoccuper. J'avais l'impression que ce n'était pas par hasard s'il m'avait invité à boire un verre aujourd'hui. J'ignore si je me trompais, mais je devais en avoir le coeur net.

Alors, quoi de neuf ? Tout va bien ?




Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Un moment de détente entre ami | Alexander • Lun 28 Avr - 23:38
J’allais finir par devenir complètement dingue avec cette musique dans la tête, l’air était plaisant mais au bout d’un moment, ca devenait assez vite agaçant et je ne sais pas comment quelqu’un arrivé par apprécier Thomas. Il devait être moins énervant quand il était lui-même plutôt que d’être coincé dans ma tête. Au lieu de vivre en harmonie avec moi, il préférait utiliser tous les stratagèmes qu’il connaissait pour me faire vivre un enfer. Même si je comprenais qu’il m’en veuille toujours autant d’avoir embrassé sa petite amie, j’aurais pensé que sa rancune envers moi aurait passé. Mais il l’avait bien tenace malheureusement. Pourtant je n’avais pas fait exprès d’embrasser Camryn, en la voyant devant moi, Thomas a repensé a tellement de chose et mon amour pour elle s’est immiscé dans cet instant présent. Je ne suis pas habituer à ce genre d’effusion de sentiment alors je ne me suis laissé aller. Même si l’insulte utilisée par la jeune femme me restait toujours au travers.

 

J’avais besoin de parler, de me confier à quelqu’un sur ce que je ressentais. Et qui serait le mieux placé pour ça ? Alexander évidemment. Tout comme moi, il avait un hôte qui ne lui rendait pas la vie facile et je comprenais à quel point ce n’était pas évident. De plus je m’ennuyais, je ne savais pas quoi faire et je n’avais pas vraiment envie de rester seul avec Thomas. Une minute de plus à écouter cette chanson et j’allais finir par me taper la tête contre le mur. La violence n’était pas du tout ce que je préférais mais là… je crois que j’allais finir par craquer. J’envoyais un sms à mon ami et allais ensuite à notre bar habituel.

 

Je n’attendais que quelques minutes à l’extérieure quand je le vis arriver, je répondais à son salue en agitant la main. Une fois à ma hauteur je tapotais son épaule amicalement, heureux de le retrouver. Ca faisait un petit moment que nous n’avions pas eu le temps de parler, lui et moi, et ca nous fera du bien, autant à lui, qu’à moi.

 

« Salut Alex ! Ca faisait longtemps. »

 

Je le suivis lorsqu’il rentra dans le bar et en voyant la salle presque vide, nous allons nous assoir tranquillement, sans aucune peur d’être écouté. C’est pour ça que nous avions choisi ce bar, il n’était pas très fréquenté, ce qui nous permettait de nous confier. Je tourne la tête vers mon ami lorsqu’il me demanda si tout allait bien, vu son air, il avait l’air un peu inquiet.

 

« Ca pourrait aller mieux si Thomas arrêtait de me chanter la même chanson depuis des heures. Il a décidé de m’en vouloir aujourd’hui et il n’arrête pas. Il ne se fatigue jamais. » Même si au début cette chanson me plaisait bien, je commençais à la détester, ce qui avait l’air d’enchanter Thomas au plus haut point. « Je me suis dit qu’en venant te voir il cesserait, et en plus j’avais vraiment envie de te voir. Comment ça se passe de ton côté ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Un moment de détente entre ami | Alexander • Sam 3 Mai - 17:04
Un moment de détente entre amis.
Feat. Thomas J. Anderson

Dans ma tête, je n'entendais rien. Mon hôte se montrait docile. Un peu trop même, mais je n'allais certainement pas m'en plaindre. D'autant plus que je me doutais que ça ne durait pas longtemps. Cela faisait plus de cinq ans que je devais l'endurer, je commençais à bien le connaitre, sans pour autant avoir sympathisé avec lui. Il était un peu comme un diable poster sur mon épaule. Même s'il ne disait pas un mot, je sentais qu'il était là. Thomas me parla de son soucis avec son hôte. Je trouvais cela plutôt marrant, mais si je me doutais bien que lui, il n'avait pas la tête à plaisanter. Je retins un rire. Puis, il me demande retourna la question. C'était quelqu'un d'autre que Thomas qui m'avait demandé, j'aurais prétendu que tout allait et que j'avais parfaitement le contrôle de mon hôte, mais ce n'était pas le cas. Mentir n'était pas dans notre nature, seulement je n'avais pas le choix. Cela me consolait de savoir que je n'étais pas le seul dans cette situation. Peut-être qu'il y avait d'autres âmes, comme nous, en conflit avec leurs hôtes qui restaient dans l'ombre. Seulement, je n'allais pas me mettre à chercher d'autres confrères ayant le même problème. Cela attirait trop l'attention sur moi, ce qui n'était pas envisageable. Je devais me fondre dans la masse et jusqu'à maintenant, j'y arrivais sans trop de mal. Puisse que c'était mon ami qui me posait la question, je savais que je pouvais être honnête avec lui.

« Mon pauvre, il a décidé de te mener la vie dur, ma parole ! Moi ? C'est plutôt tranquille. Bien sûr, Alex continue à me casser les oreilles avec cette fille, Greysonn. Je crois t'avoir déjà parlé d'elle ? Mais bon, depuis hier, pas un mot. Le silence complet. C'est bizarre. »

Je fis une pause, me préparant à attendre mon hôte, mais il resta muet. À croire qu'il voulait me faire craquer en gardant le silence. Sa présence était devenue une habitude pour moi. Ne pas l'entendre était à la fois un grand soulagement et une source d'inquiétude. Lui qui n'a pas la langue dans sa poche, il ne trouvait rien à me dire. Si c'était son intention, il allait voir que je n'allais pas pleurer son absence. Mieux j'allais fêter cela.

« Allez, je t'offre un verre. Ça va te détendre, tu verras. » J'ai fait signe au barman pour qu'il vienne nous voir. « Avec de la chance, l'autre va finir par se taire ! » ai-je murmurer à l'intention de mon ami.

Je devais avouer que l'alcool avait un effet relaxant sur les humains. Je me rappelle la première fois que j'ai découvert l'alcool, j'avais été quelques peu surpris par les effets que cela pouvait avoir sur le corps humain. Disons qu'il n'y avait pas ce genre de boisson dans les autres mondes. L'alcool était une exclusivité à la planète Terre. Je n'en buvais pas de façon régulière, juste lors d'occasions spéciales. Celle-ci en était une, cela faisait un certain temps que je n'avais pas revu Thomas.

« Sinon, qu'est-ce que tu as bien pu faire pour mériter ça ? » ai-je demander, en faisant référence à son hôte.

Parfois, il n'y avait aucune raison apparente. N'empêche que nos hôtes avaient de bonnes raisons de nous en vouloir. Nous étions dans leur corps, après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageRe: Un moment de détente entre ami | Alexander • Jeu 8 Mai - 22:37
Lorsqu’Alexander avait apparu dans mon champ de vision, je me suis senti, beaucoup plus rassuré tout d’un coup. Ce n’est pas que Thomas me faisait peur mais je dois avouer que voir mon ami, me faisait penser un peu à autre chose qu’à cette chanson dans ma tête qu’il continuait de chanter à tue-tête. De plus, il ne chantait pas très bien, ce qui était encore pire. Le temps ce serait mis à pleuvoir que ca ne m’aurait pas du tout étonné un instant. Mais je voulais aussi savoir comment aller mon ami et ainsi donc, je posais la question à Alex. Et dire que tous les deux nous avions eu beaucoup de mal à nous avouer le fait que nos hôtes nous menaient la vie dure… et maintenant j’étais bien content de l’avoir à mes côtés, c’était un peu plus facile à vivre maintenant. Je fis oui de la tête quand il compatit à ce que je vivais, c’est vrai que Thomas n’était pas facile, surtout en ce moment. Je restais d’ailleurs étonné quand Alexander me répondit que de son côté, son hôte était calme et ne se manifestait pas du tout.

 

« Je vais finir par être jaloux de toi mon vieux ! Tu es sûr que tu ne veux pas qu’on échange ? » Evidemment je plaisantais, maintenant que nous nous étions habitué à nos corps respectifs, j’aurais du mal à changer. « Mais oui je me souviens mais ça m’étonne qu’il garde le silence, tu l’as vexé ? »

 

Généralement quand Thomas était vexé, il me rendait la monnaie de sa pièce en se vengeant avec n’importe quelle idée qui lui trônait dans la tête. Après, peut être que l’hôte de mon ami avait un caractère différent depuis quelques temps. Alex finit par m’offrir un verre, et ce qu’il me murmura me fit rire. Oui, peut-être qu’avec une bonne dose d’alcool, Thomas sa calmerait bien. Nous n’étions peut être pas de grands habitué niveau boisson et nous n’en buvions pas énormément, sachant très bien les effets que cela avait sur le métabolisme humain.

 

« Alexander tu es un génie ! Ca sera la bienvenue si ca peut le calmer. »

 

A sa question sur le fait d’avoir mérité ça, je le regardais, désespéré. Oui je l’étais, avoir un forcené dans sa tête, ce n’est jamais très drôle.

 

« J’ai croisé sa petite amie dans la rue l’autre soir. Elle m’a attaqué et lorsqu’on s’est reconnu… je ne sais pas… j’ai ressenti tout ce que Thomas ressentait à ce moment-là et je l’ai embrassé. Thomas n’a vraiment pas apprécié et il m’en veut depuis. C’est compliqué. Est-ce que tu ressens toi aussi des choses pour Greysonn ? »

 

Je ne savais pas comment m’y prendre en plus avec tout ça. Je n’avais jamais ressenti ce genre et là je me sentais complètement perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageRe: Un moment de détente entre ami | Alexander •
Revenir en haut Aller en bas
Un moment de détente entre ami | Alexander
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit moment de détente entre soeur [LOUANNE]
» Quel est l'abruti qui a parlé d'un moment de détente ? [Trey]
» Petit moment de détente || Libre
» La cafét'?Un petit moment de détente.
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Another Earth :: Topics-
Sauter vers: